CITATION DE LA 5ème DIVISION BLINDEE

Sur proposition du Ministre des Armées, le Président du Gouvernement Provisoire de la République, Ministre des Affaires Etrangères, cite:

à L'ORDRE de L'ARMEE la
5ème DIVISION BLINDEE

Grande unité blindée qui, sous l'énergique conduite du Général de Vernejoul, a été intimement mêlée à toutes les actions et à tous les succès du 2ème Corps d'Armée. Dès le débouché de la forêt de Haguenau et au cours de la percée de la Ligne Siegfried, le C.C.6, aux ordres du Colonel Boutaud de Lavilléon, appuie étroitement la 3ème Division d'Infanterie Algérienne. Disputant la priorité aux fantassins aux points de passage du Rhin, le Combat Command 4, aux ordres du Général Sclesser et le Combat Command 5, aux ordres du Général Mozat, appuient et entrainent la 2ème Division d'Infanterie Algérienne. Le premier arrache Pforzheim à l'ennemi, tandis que le second atteint le Neckar. Puis, c'est l'audacieuse action du Combat Command 6 qui, faisant tête de pont au sud de l'Enz, oblige l'adversaire à concentrer ses efforts devant la porte qu'il a ouverte sur Stuttgart. Soudant en même temps son action à celle de la 2ème Division d'Infanterie Marocaine, en plein coeur de la Forêt Noire, le Combat Command 4 s'enfonce en coin dans les positions âprement défendues par la 257ème Division. Par la brèche ainsi ouverte et suivi du Combat Command 5 qui se précipite droit au sud sur les débouchés de Freudenstadt, le Combat Command 4 exploite d'un seul élan sur Calw, Nagold et Horb. Toute la 5ème Division Blindée, dans la main de son chef, est alors découplée vers l'est. Fonçant sans désemparer pendant 60 heures, elle enlève Tubingen et Reutlingen avec le Combat Command 5 et, prenant Stuttgart à revers, elle y pénètre au soir du 21 avril avec le Combat Command 4 et le Combat Command 6, qui entreprennent aussitôt le nettoyage de la ville. Le Combat Command 5, pointant vers le sud, atteint Sigmaringen, ouvrant ainsi par le Nord la voie du Danube. Puis, tous moyens réunis, la 5ème Division Blindée, sous l'ardente impulsion du Général Schlesser, fonce en direction de la frontière autrichienne qu'elle atteint la première le 29 avril 1945. Continuant hardiment sa progression, nettoyant au passage les rives du lac de Constance, elle franchit et dépasse l'Arlberg le 7 mai 1945. Ce raid magnifique achève la désorganisation de l'ennemi après lui avoir enlevé douze mille prisonniers et un important matériel de guerre. La 5ème Division Blindée s'est montrée fidèle aux plus vieilles traditions de la Cavalerie Française.

Fait à PARIS, le 15 novembre 1946
Signé : Georges BIDAULT

Retour

Vÿ